Expositions et conférences à la Maison de la culture 2020

Hélas, l’exposition PENDANT CE TEMPS-LÀ, À ST-PLACIDE (le temps du premier confinement… ) est reportée à une date ultérieure, suite aux recommandations gouvernementales…

Ce portrait de notre collectivité au temps du coronavirus, exposant des photos, dessins et une vidéo, était prévue du 26 septembre  au 26 octobre 2020.

ARTISTES: Martine Allard, Martine de Foy et Bidou le Bartok.présentaient  leurs œuvres créées sous l’inspiration d’une situation unique: le confinement.

Placidiennes et Placidiens pouvaient se reconnaître en particulier dans les photos qui ont assurément eu l’effet d’un baume dans cette situation préoccupante pour tous. Et les dessins y ajoutaient une note empreinte de poésie.

Artiste de Montréal, Martine Allard a choisi de vivre le confinement à St-Placide. Ses dessins minimalistes, comme si on voyait le virus dans son intimité, nous dépeint l’être humain vulnérable et fragile qui se bat contre plus petit que lui. La finesse de ses traits d’une facture épurée nous dévoile toutes les émotions suscitées par cet ennemi impitoyable.

Martine de Foy (Tine Photographie). Artiste-photographe placidienne, elle nous dévoile, à travers son regard aiguisé, aussi bien la fierté que la résilience de ses concitoyens. Observatrice patiente et attentive au regard bienveillant, Martine nous fait revivre des moments touchants de tendresse et de dignité.

 

 

Chantre du poète-philosophe Georges Brassens, Bidou le Bartok, dans une vidéo de la chanson « Il n’y a pas d’amour heureux » et avec son style à consonance « punk », nous comble de clins d’œil souvent amusants mais toujours chaleureux, qui nous révèlent une communauté heureuse vivant dans un environnement privilégié, où l’on sent les humains comme dans un cocon.

Du à la COVID, hélas, la Maison de la culture n’a pas été ouverte cet été. Mais  la terrasse a accueilli les Vendredis «jazzés» les 31 juillet, 7, 14, 21 et 28 août. Musique. Beauté de la vue et ambiance chaleureuse, avec des artistes remarquables qui nous ont servi chaque fois une programmation différente d’une qualité totale. Un service de bar efficace et délicat a fourni assiettes de fromages, grignotines, bières et vin !)

Photo:Le Vendredi «jazzé» du 7 août

—– —–

Expositions qui étaient prévues pour 2020

Du 16 juillet au 2 août 2020: EXPOSITION virtuelle Sheila Watson. Peintre, sculpteure, potière…

Ses peintures expriment l’enchantement et la réflexion inspirés par la forêt au bord du lac Beattie, dans le canton de Gore. En argile, elle explore des formes organiques sculpturales. Elle tourne et assemble à la main des poteries utilitaires et décoratives. sheila.iwatson@gmail.com

Automn, huile. Sheila Watson

 

Du 24 juin au 12 juillet 2020,  EXPOSITION virtuelle Claude Mélançon. L’exposition n’a pu être vue que sur notre page Facebook.

Sa démarche artistique en peinture:

 Par mon art, je laisse surgir ce qui doit s’exprimer. Lorsque je débute ma création, je n’ai pas de plan initial; ma peinture est spontanée, peu préméditée. Je n’ai pas d’interdit, j’ose les mélanges de couleurs; je les laisse suggérer des humeurs, des ambiances. J’aime expérimenter les textures, jouer avec la transparence des couleurs et les contrastes entre le flou et le précis.

Au gré de mes expérimentations, surgissent quelques fois des formes rappelant des visages humains. Dès lors, je viens exagérer la forme afin de rendre plus facilement visible ce qui, au premier coup d’œil, serait difficilement reconnaissable.»

Sa biographie:

Toujours, Claude Mélançon a aimé créer, que ce soit des meubles, des sculptures, des objets de décoration et, plus récemment, des peintures. Il aime surtout ce qui est contemporain, original et un peu éclaté, tant au niveau des formes, des couleurs que des matériaux.       www.claudemelancon.com  

  

 

Du 14 janvier au 14 juin 2020EXPOSITION Louise Bariteau. ESTAMPES CONTEMPORAINES 

L’ile de sable, Louise Bariteau

Hélas: L’exposition n’a pu avoir lieu mais, notre page Facebook a présenté ses œuvres, sa biographie et sa démarche artistique

Dotée d’un profond sens de l’expérimentation, Louise Bariteau trouve dans l’association entre le pochoir, la gravure à l’eau-forte et le gaufrage de papier, une possibilité de rendre les dénivellations et reliefs de la matière ou l’âpreté des surfaces qu’elle découvre dans la nature.

 Attirée par la trace des conditions difficiles auxquelles est soumis l’environnement, elle déploie souvent ses œuvres en des images frôlant l’abstraction. Son travail en estampe, commencé à l’atelier de L’Ile de Val David, a été reconnu par le Conseil québécois de l’estampe et la Biennale de gravure L’Art et le Papier à Ottawa, et est visible dans les collections de la Bibliothèque nationale du Québec et de l’Université d’Ottawa.

Dimanche 31 mai 2020 : CONFÉRENCE- ANNULÉ

Vincent Forray, Conférence Code civil et projet de société, 31 mai 2020

Code civil et projet de société, par  Vincent FORRAY, professeur de droit Très apprécié par ses étudiants à McGill

Maison de la culture de Saint-Placide. Entrée libre. Hélas, annulé.


Dimanche 7 juin 2020,

LA BD AU BORD DU LAC  ANNULÉ  Activité gratuite, pour tous, amateurs et néophytes, adultes et jeunes.  Détails ici. Hélas, annulé.

 

Du 6 août au 15 décembre 2020 : EXPOSITION Jacqueline Tourigny Musique, poésie, arts visuels, illustrations,  écrivaine («brèves»), chroniqueuse artistique, enseignements auprès des jeunes: la VIE l’intéresse !

Tourigny- Au rythme de la brise matinale