Expositions et conférences à la Maison de la culture 2018

En cet automne 2018, la Maison de la culture est ouverte lors des activités spéciales:

Dimanche 25 novembre– 14 h CINÉ-CLUB/CAUSERIE : LA RENCONTRE  Long métrage documentaire de Lucie Lachapelle pour l’Office National du Film (ONF). Présentation par l’auteure. 1994, 56 minutes.  Entrée libre.  Venez comparer vos perceptions actuelles avec la réalité d’il y a plus de vingt ans

  • Ce documentaire porte sur les relations de couple entre Blancs et Autochtones. Tout au long d’un voyage du nord au sud du Québec, nous entrons dans l’univers de femmes et d’hommes qui ont lié leur vie à celle d’Amérindiens ou d’Inuit. La sensibilité de leurs témoignages nous permet de partager leurs émotions, leurs découvertes et leurs questionnements, tandis que la lucidité de leur regard sur leurs relations avec les autres et le territoire atteste la possible rencontre. À consulter : https://www.onf.ca/film/la_rencontre
Samedi 1er décembre, 20 h CONCERT INTIME : le trio CLAUDE ET SA BANDE SONORE.
  • Claude est auteure-compositeure-interprète. Elle est au piano, en trio contrebasse et percussion. Jazz francophone et chansons alliant les musiques latines au rock progressif, en passant par le blues. Les textes poétiques, engagés et romantiques, imbriqués dans cette musique impressionniste d’aujourd’hui sont issus d’un imaginaire sans limite.
  • Ouverture des portes dès 19 h. Service de bar.
  • Maison de la culture. Billets : 15 $.
  • Réservations: 450-412-0852

Samedi 15 décembre, 20 h, ÉVÉNEMENT- KARAOKE DE NOEL

  • Maison de la culture, Entrée libre- Service de bar –  Ouverture des portes dès 19h30

———–

Cet été 2018, cinq expositions ont été présentées. à la Maison de la culture.

  • Planches originales de BD, œuvres de JS Bérubé, Cathon et Zviane, le 10 juin durant la journée LA BD AU BORD DU LAC, ainsi que les dimanche 10 juin et 24 juin 2018.
  • Peintures de Martine ALLARD, colorées et joyeuses, du 30 juin au 15 juillet.
  • TRIO, estampes et images, de Cristine ROLLAND, Louise BARITEAU et Marie-Claude ARNAUD, artistes de l’Atelier de l’ïle, du 19 juillet au 5 août
  • Peintures animées d’art textile de Lucienne AUPHAN du 9 août au 26 août.
  • TANDEM, exposition de photos de l’artiste péo, du 2 septembre à la fin de l’année, ouverte lors de chaque activité à la Maison de la culture.

Intrigant : cet artiste veut rester invisible. Étrange: le titre de l’exposition donne un sens mystérieux à ces photos prises dans le monde entier. Maison de la culture. Entrée libre.

Tibet 2005

En plus de la beauté de chaque photo, vous sentirez l’étonnement que péo nous offre: Le regard des photos, à première vue simplement figuratives, devient source de questionnement. Alors, à chacun et à chacune de découvrir une clé qui explique à la fois les photos et le titre de l’expo TANDEM. 

Le charme de la Maison de la culture, merveilleusement située dans le parc au bord du lac des Deux Montagnes, incite à la détente, tout en sirotant café, vin et autres gâteries.

Précédente conférence:

  • Dimanche 28 octobre, 14 h, Conférence L’EXPROPRIATION DE MIRABEL, par Françoise Drapeau-Monette et Maître Denise Beaudoin. À l’approche du 50e anniversaire de l’expropriation pour la construction de l’aéroport de Mirabel, l’histoire se souviendra du bouleversement qu’elle a causé. L’expropriation a affecté plus de 10 000 personnes de notre région. Françoise est la fille d’un exproprié et Denise a été l’avocate qui a mis toute sa compétence et son art à défendre les expropriés. Le journal L’Écho du Nord publiait le 27 mars dernier: «27 mars 1969, début des expropriations. […] Le monumental gâchis de Mirabel débute».
  • Près de 50 personnes de la région autour de Saint-Scholastique sont venues entendre l’histoire racontée par deux intervenantes qui étaient au front des revendications des expropriés. Plusieurs se sont remémorés les drames vécus par leurs parents, et d’autres ont découvert les dessous de ce événements aux dessous qui scandalisent beaucoup.

Précédentes expositions, durant cet été:

Lucienne AUPHAN, exposition Peintures animées d’art textile. du 9 août au 26 août, ouverture tous les jeudis, vendredis, samedis et dimanches de 10h à 16h.

Lucienne Auphan travaille de l’aiguille avec art. Lucienne Auphan peint avec amour. Ses courtes-pointes, ses textiles utilitaires sont bien plus que de l’artisanat, par l’imagination qui les a conçus. Or, depuis quelques années, Lucienne unit ses deux passions en créant des peintures animées d’art textile: elle complète, elle agrémente la peinture par un harmonieux assortiment de fils cousus selon diverses méthodes.

La lune et le sapin   / Paysage provençal

Par exemple, dans le tableau intitulé La lune et le sapin, l’arbre est un ensemble de points colorés de grandeurs variées. Dans Paysage provençal, chaque champ cultivé est réalisé en art textile.

Observer l’exposition  des œuvres de Lucienne que la Maison de la culture présente, est un plaisir pour les yeux et la découverte d’une nouvelle façon de construire une œuvres en art pictural.

 

 

Martine ALLARD: « Il était une fois les couronnements » du 30 juin au 15 juillet

Martine Allard est une interprète de la réalité qui fait vibrer l’imaginaire. Née à Montréal, son activité principale a toujours été le dessin. À travers ses toiles, on observe une légèreté et une fébrilité associées à une grande vulnérabilité. Son style a évolué: cette ligne brisée, tordue, croche et même imparfaite enveloppe les objets, les personnages donnant ainsi l’impression que la toile vibre et que le temps, lui, s’est arrêté. Ses toiles sont devenues colorées, lumineuses et pleines d’énergie.

La série que Martine Allard présente à Saint-Placide «Il était une fois les couronnements» propose une promenade fantaisiste sur les couronnements des bâtiments de certains quartier de Montréal.

Cristine Rolland, Louise Bariteau, Marie-Claude Arnaud, Exposition TROIS, du 19 juillet au 5 août (19, 20, 21, 22 26, 27 28 juillet, 2, 3, 4, 5 août) de 10 h à 16 h.

Cristine Roland: ses estampes contemporaines sont imprégnées d’émotions, de fragilité, qui, avec la spontanéité des hasards, sont exprimées successivement. S’y superposent alors des traces de crayon de graphite, des encres, des feutres et des touches d’aquarelle. Les voyages sont une grande source d’inspiration.

Louise Bariteau: cette artiste graveur, fascinée et inspirée par les effets du vent et du givre sur l’eau et la végétation, est aussi influencée par les conditions de plus en plus difficiles notre environnement… Récipiendaire du prix Olivier Martin (Conseil québécois de l’estampe), elle a exposé dans de nombreux pays. Ses estampes peuvent être vues à la Bibliothèque et Archives Nationale du Québec.

Marie-Claude Arnaud: graveur et aquafortiste, membre actif de l’atelier de l’Ile à Val David. Elle a fait plusieurs expositions au pays et à l’étranger. Une des ses œuvres a été choisie par le Conseil de la culture des Laurentides pour décerner le prix Arts et Lettres de 2012. Ses œuvres sont conservées à la Bibliothèque nationale du Québec, dans la collection du patrimoine de Montréal et font partie des acquisitions du Collectif «Sous l’encre des mots» de la Bibliothèque Archives Canada 2005.